beaucoup de gouttes d'eau font un océan

travail_decisionnel_arbre.jpg

 

Colibri vivait avec cet arbre. Cet arbre vivait avec Colibri et avec tant et tant d'oiseaux de toutes les espèces, de toutes les tailles et de toutes les couleurs.

Colibri vivait avec cet arbre immense quelque part auprès d'un fleuve Amazone.Colibri s'abreuvait et se nourrissait au nectar de ses fleurs. Colibri s'abreuvait et se nourrissait au nectar de ses fleurs. Colibri voletait de fleur en fleur, toute la journée, au long des branches de l'arbre gigantesque.

http://grandquebec.com/upl-files/colibri.jpg

 

 

Par une lourde après-midi a éclaté l'orage, a roulé le tonnerre sur la forêt au bord d'un fleuve Amazone. L'éclair a déchiré le ciel, a frappé une branche sèche de l'arbre où vivait Colibri. Seulement la branche sèche de l'arbre a crépité, mais lentement s'est glissée la flammèche au long de la branche de l'arbre immense, lentement a couvé le feu au coeur même de l'arbre.
Puis, à la gifle brutale d'une rafale de vent s'est réveillé le feu. En un instant il a bondi, s'est rué à l'assaut de l'arbre immense, embrasant d'un seul souffle l'arbre entier.
En un seul vol, une nuée d'oiseaux de toutes espèces, de toutes tailles, de toutes couleurs fuit l'arbre en feu, se réfugie alentour.

1772466.jpg

 

Seul colibri file droit au fleuve. En son bec minuscule il saisie une goutte d'eau, plus ténue que perle de rosée, revient si l'arbre immense et ouvre le bec, lâchant la petite perle d'eau tout de suite engloutie dans le brasier. Et Colibri repart au fleuve, cueille en son bec si délicat une infime perle perle d'eau et la jette à nouveau sur l'arbre en feu.
Il repart encore et encore, inlassable, revient et repart, ouvre le bec, cueille la perle d'eau, la jette sur l'arbre son ami, repart....
- Mais que fais-tu Colibri ? Tu es si minuscule, si ridicule, et le brasier dans l'arbre si gigantesque.
- Je fais ma part, je fais ma part, répète inlassablement Colibri, allant et venant du fleuve, à l'arbre en feu.

                                                    colibri-goutte-d-eau.jpg  

Je fais ma part, je fais ma part.

Un autre oiseau prend son vol, cueille à son tout en son bec une perle d'eau et la jette sur le brasier, répétant lui aussi aux oiseaux incrédules :
- Moi aussi, comme Colibri, je fais ma part, je fais ma part.
Alors un troisième oiseau file aussi vers le fleuve et saisit en son bec une perle d'eau.
-Moi aussi, comme Colibri je vais ma part, je fais ma part.
Le feu maintenant court au long des branches et va danser et rejoindre les autres branches des autres branches, bientôt la forêt entière ne sera plus que brasier.
Mais un quatrième oiseau, un cinquième, neuf... puis tant et tant que je ne puis compter, s'envolent et vont au fleuve, cueillent une perle d'eau, la jettent sur l'arbre en feu et inlassablement répètent à leurs compères encore posés à l'abri en feu :
 - je fais ma part, comme Colibri je fais ma part....
déluge ininterrompu dans la fumée noire et grasse d'un brasier qui s'éteint....
Et c'est Colibri, une dernière fois, qui jette sur la dernière brindille rougeoyante la dernière gouttelette.
- J'ai fait ma part, j'ai fait ma part....
Et l'arbre immense, pour Colibri peut-être, déjà déplie et défroisse la moisson de jeunes feuilles et de jeunes fleurs qui attendaient, à l'abri dans la coque de leurs bourgeons, la pluie de leur renaissance.